Pourquoi ce blog ?


Le blog « Osservatore Vaticano » répond à deux logiques.

Tout d’abord, depuis plusieurs années, j’étais frappé, comme journaliste et observateur de la vie politique et médiatique française, de l’absence de « vaticanistes » dans notre pays. La quasi totalité des autres pays développés comptent un ou plusieurs journalistes spécialisés sur la vie du Vatican et de l’Eglise universelle. En France, il existe dans plusieurs quotidiens des « services religion ».
Mais il est évident que la plupart de ces services retranscrivent des informations disponibles sur les agences de presse, sans proposer d’analyse des événements.
Or, je suis persuadé qu’à l’heure d’internet, le journaliste ne doit pas principalement proposer de l’information brute - cette information brute étant disponible très largement – mais des analyses de l’information. Voilà donc le premier objectif d’Osservatore Vaticano : suivre l’actualité du Vatican en aidant les lecteurs à comprendre les enjeux théologiques et politiques.

Par ailleurs, au moins en France, les catholiques ont été confrontés depuis le début de l’année 2009 à trois ou quatre vagues successives d’attaques médiatiques parfaitement irrationnelles, mais auxquelles il était bien difficile de répondre. Et d’autant plus difficile que la ligne de front ne passait pas seulement entre catholiques et presse anticléricale, mais aussi, au sein même de la Curie romaine, entre prélats désireux de faire avancer la ligne pacificatrice – «restaurationniste», comme disent les sociologues des religions – de Benoît XVI et prélats pariant sur une fin prochaine du pontificat et un prochain «changement de ligne».
C’est à la suite de plusieurs contacts inattendus avec certains des tenants de la première « option » que je me suis décidé à lancer ce blog. Ces collaborateurs, petits et grands, de Benoît XVI considéraient en effet, à tort ou à raison, qu’il ne leur était pas possible de diffuser leur point de vue en France.
Voilà donc la deuxième raison d’être de ce blog : comme la plupart des informateurs réguliers qui alimenteront ce blog, je suis un catholique désireux de comprendre ce que veut faire Benoît XVI.

Et je crois que cet effort sera partagé assez largement par les catholiques français, lassés des querelles idéologiques des années 1970. Nous sommes en 2009. La France et l’Europe se déchristianisent à vue d’œil. Le grand jeu du « tir au pape » me semble légèrement anachronique !

Paris, le 21 mai 2009
Fête de l'Ascension du Seigneur

Guillaume de Thieulloy