Un scoop du "Monde": Vatican II a abandonné le dogme de l'infaillibilité pontificale!

Publié le par Vini Ganimara


Ce qu'il y a de bien, avec les connaissances religieuses des journalistes, c'est qu'elles nous donnent une idée de l'infini!

Un lecteur, que je remercie vivement, m'a signalé un article du "Monde", célèbre "quotidien de référence", titré: "La Fraternité Saint-Pie-X met à l'index les homosexuels pour lutter contre la pédophilie".

Pour être franc, sans l'indication du lecteur, un tel titre m'aurait déjà découragé de lire l'article. Dans mon français à moi, il est plus facile de mettre des livres à l'index que des homosexuels. Mais, baste! mettons ça sur le compte de la licence poétique.

Ce qui me semble plus bizarre, c'est que je vois mal comment l'idée que la Fraternité St Pie X soit favorable à l'écartement des homosexuels du sacerdoce pourrait apparaître comme un "scoop". Au passage, je rappelle que ce n'est pas une lubie de la FSPX. Le Pape actuellement régnant a, en particulier, approuvé le 31 août 2005 un texte appelant les directeurs de séminaire à discerner avec soin l'éventuelle homosexualité des candidats au sacerdoce. Mais n'insistons pas pas pesamment sur le sujet.

Je dois dire que ce qui m'a le plus réjoui dans cet article et dont je voudrais vous faire profiter, amis lecteurs, c'est la conclusion en forme de rappel historique: "La Fraternité Saint-Pie-X, communauté intégriste fondée en 1970 par Mgr Marcel Lefebvre, a refusé les principales décisions du concile Vatican II (1962-65), comme le dialogue interreligieux, la liberté religieuse et l'abandon du dogme de l'infaillibilité papale."

Vous saviez, vous, que Vatican II avait "abandonné" le dogme de l'infaillibilité papale? Là, c'est vraiment un "scoop"!

Dommage qu'il soit faux...

NB: comme il faut rendre à César ce qui est à César, je signale, à toutes fins utiles, que pour produire ce morceau d'anthologie, "Le Monde" n'était pas tout seul. L'article est signé: "lemonde.fr avec AFP". Il est vrai que, pour offrir une telle somme d'informations de qualité, un "quotidien de référence" est très insuffisant; il y fallait au moins l'agence de presse d'Etat!

 

 


Publié dans Communication

Commenter cet article