Les Africains, le Pape et le préservatif

Publié le par Vini Ganimara


Lors du synode consacré à l'Afrique, Mgr Philippe Ouédraogo, archevêque de Ouagadougou (Burkina Faso), est revenu sur la polémique du début de l'année à propos des paroles du Pape sur la fidélité et le préservatif (comme arme inefficace, sans même parler de son immoralité, dans la lutte contre le sida).

Il a bien remis les choses en perspective et ses paroles méritent d'être connues et diffusées:
On a visé, déclare l'archevêque, par cette cabale, "un objectif clair mais inavouable, en distrayant les Africains pour les empêcher ainsi d'écouter les paroles du Saint-Père sur les questions d'injustice, de violence et de leurs causes".


Et d'ajouter, pierre dans notre jardin d'Occidentaux (et honneur à vous, amis Africains!):
"Nos communautés humaines et religieuses africaines, dans l'ensemble, rejettent les pratiques légalement codifiées dans bon nombre de pays de l'Occident autrefois chrétien, telles que l'avortement, la pratique homosexuelle, le mariage entre personnes du même sexe, l'euthanasie... Elles ont en estime la promotion des valeurs relatives à la famille et à la vie".

La tempête médiatique était bien une affaire de bobos nantis et décadents! Nous l'avions compris, mais il n'est pas inutile qu'un évêque africain nous le rappelle...


Publié dans Episcopats locaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article