Ed Koch, ancien maire de New York, explique les attaques contre Benoît XVI

Publié le par Vini Ganimara


Je lis sur Americatho ces déclaration de l'ancien maire de New York, Ed Koch (qui, pourtant, n'est pas catholique, mais israélite):


"Beaucoup de ceux qui aujourd’hui dans les médias pilonnent l’Église et le pape, le font de toute évidence avec délice et certains avec malice. La raison, je crois, de ces incessantes attaques, c’est qu’ils sont nombreux dans les médias, un petit nombre chez les catholiques et beaucoup aussi dans l’opinion, ceux qui ne sont pas d’accord et sont mis en fureur par les positions que l’Église catholique soutient : l’opposition à toute forme d’avortement, l’opposition au mariage gay et au mariage entre personnes de même sexe, le maintien de la règle du célibat des prêtres, l’exclusion des femmes du clergé, l’opposition aux pratiques de contrôle des naissances par préservatif ou par prescription médicamenteuse, son opposition au mariage civil. Mon bon ami, le cardinal John O’Connor m’a dit un jour : “L’Église ce n’est pas un buffet de salades où chacun prendrait la sorte qui lui plaît”. L’Église a le droit d’exiger que ses paroissiens remplissent toutes les obligations religieuses [qu’elle prescrit], et, d’un point de vue général, elle a le droit de s’en tenir à ses croyances. Je ne suis pas d’accord avec l’Église sur toutes ces positions. Néanmoins, elle a le droit de maintenir ces opinions en conformité avec ses croyances religieuses."


C'est effectivement l'impression que de plus en plus de fidèles catholiques, et de personnes de bonne foi, ont devant les attaques répétées de ces dernières semaines…



Publié dans divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article